mai 15, 2021

Ascension du Seigneur Jésus: corps physique du Christ au Ciel, corps mys...

Oui, il est un rapport très important entre l’Ascension et la Pentecôte, mais l’Occident Chrétien semble avoir oublié trop souvent cette Pentecôte Johannique (Jean XX, 19-24).

Les fondements de l’Eglise s’établissent en trois temps : A Gethsémani, les disciples dorment, ils ne peuvent veiller une heure et NSJ+C prie pour eux et non pour le monde (Jean XVII, 9), au soir de la résurrection, ils reçoivent l’Esprit Saint (Jean XX, 22-24), et les apôtre démarreront aux yeux du monde leur mission, lors de la pentecôte des Actes et c’est à Antioche que « pour la première fois le nom de chrétien fut donné aux disciples. » (Actes, XX, 26).

Vous n’ignorez rien de tout cela, mais l’Eglise a trop tendance à oublier et ne jamais rappeler, et la Prière Sacerdotale et la Pentecôte Johannique.

L’Esprit Saint est revenu dans le monde au  soir de La Résurrection de NSJ+C ayant vaincu la mort conséquence du péché, si les hommes suivaient l’Evangile et pratiquaient le plus grand commandement, alors comme le rappelle Origène en  son explication du Notre Père, le ciel deviendra terre et la terre deviendra ciel.

JPB

http://www.theologica.fr/index.htm

 

avril 29, 2021

🚨 LE DIOCÈSE DE TOURS FINANCE LA CONSTRUCTION D'UNE MOSQUÉE !

Il n’est aucun dialogue possible entre le Christianisme et l’Islam au motif que l’Islam ne reconnaît pas NSJ+C comme étant Dieu et que le Christianisme ne peut reconnaître le prédicateur Mahomet comme un prophète puisqu’il n’est plus de  prophète après Jean le Baptiste, attendu que Dieu  s’Est Incarné.

Tous les Pères de l’Eglise condamnèrent l’Islam dès son apparition, ainsi que son prédicateur Mahomet.

Cette Eglise n’est plus depuis longtemps catholique au sens donné par St Vincent de Lérins et à supposer que l’Islam puisse prouver qu’elle répond aux critères d’une religion (alliance de Dieu  avec l’homme, ce qui reste à démontrer pour l’Islam), n’oublions jamais que toutes les religions ne sont pas équivalentes, l’une avec vocation d’annoncer et attendre la venue  du Messie, l’autre de reconnaître Sa venue.

Si l’on excepte le grand Pape de Rome que fut Benoît XVI, il est désagréable de constater que Jean-Paul II embrassa dévotement le Coran, livre qui nie la divinité de NSJ+C, que François 1er organisa des festivités en  l’honneur de cultes païens, où donc va cette Eglise qui a perdu la Foi  de ses Pères ?

JPB

http://www.theologica.fr/index.htm